RAMSAR

Le 2 février 2017, jour de la journée mondiale des Zones Humides, le site Natura 2000 Marais breton-baie de Bourgneuf a été labellisé Ramsar- zone humide d’importance internationale.

Retrouvez la vidéo de TV vendée à ce sujet et la fiche de présentation du site.

Il devient le 45ème site Ramsar français et le 2 283ème site mondial.

Afficher l'image d'origine

Qu’est-ce que le dispositif Ramsar ?

La Convention sur les zones humides ou convention de Ramsar est un traité intergouvernemental adopté le 2 février 1971 à Ramsar (Iran). Les signataires de cette Convention, que la France a ratifiée en 1986, ont pour objectif d’une part la constitution d’un réseau de sites d’importance internationale, les « sites Ramsar », mais aussi, plus largement, la conservation et l’utilisation rationnelle de l’ensemble des zones humides.

L’inscription d’un site à la convention de Ramsar ne crée pas d’obligations réglementaires ni d’effets juridiques spécifiques. Ramsar est un label qui récompense et valorise sur le plan international les territoires de zones humides riches en biodiversité ainsi que les acteurs qui contribuent à leur préservation et gestion durable.

A ce jour, le label Ramsar n’offre pas de financement particulier. Cependant l’éligibilité de ces zones d’exception à certaines indemnités est actuellement à l’étude au sein du Ministère de l’agriculture.

Pour plus d’information , consultez le site Internet dédié à RAMSAR.

Vous pouvez également visionner le film de présentation RAMSAR (2 minutes).

 

Quels territoires peuvent être Ramsar ?

Peuvent être inscrites au titre de la convention de Ramsar, les zones humides répondant à au moins un des neuf critères écologiques justifiant leur importance internationale: zone humide représentative, nombre d’oiseaux supérieur à 20 000, présence d’espèces menacées…

Le site Natura 2000, de par sa biodiversité exceptionnelle, répond à 8 des 9 critères.

Fort de ce constat, et après concertation locale, les élus de la baie de Bourgneuf ont déposé un dossier de candidature qui a reçu un avis favorable du Muséum national d’Histoire naturelle, du Groupe National Milieux Humides et enfin du Secrétariat de la convention Ramsar situé en Suisse.


Lettre d'informations