Le Contrat Territorial 2017-2021 de l’Agence de l’Eau

1

Présentation :

 

Le Contrat Territorial signé le 26 juin 2017 avec l’Agence de l’Eau Loire-Bretagne et le département de Vendée a pour objectif l’amélioration de la qualité des eaux et des milieux aquatiques par la mise en oeuvre d’un programme d’actions sur 5 ans (2017-2021). Ce contrat traduit la volonté des acteurs locaux à s’engager dans une démarche globale et équilibrée de la ressource en eau et des bassins versant. il s’inscrit dans la mise en œuvre du SAGE approuvé en mai 2014.

Les travaux de ce contrat représentent un montant global de plus de 7,2 M€ dont 5,3 M€ d’aide de l’Agence de l’Eau pour 3,9 M€ et du Département de Vendée pour 1M€.

Il se présente en deux volets :

– un volet « pollution diffuse » destiné à lutter contre les nutriments (nitrates, phosphore…) et les pesticides au-dessus de l’aire de captage de la nappe de Machecoul et le bassin versant du Falleron

– un volet « milieux aquatiques » destiné à atteindre ou tendre vers le bon état ou le bon potentiel des masses d’eau.

 

Des objectifs clairement établis :

 

  • Réduire les concentrations de nitrates, de phosphore, de pesticides et/ou de matières organiques selon les secteurs

Il s’agit notamment de l’aire d’alimentation de la nappe de Machecoul et du bassin versant du Falleron qui bénéficient d’actions en faveur de la reconquête de la qualité de la ressource, de réduction des intrants et pour le bassin du Falleron d’opérations visant la préservation et la restauration du système bocager.

  • Poursuivre ou compléter les actions d’entretien-restauration du milieu et de la continuité écologique.

La restauration et l’entretien des zones humides et des cours d’eau sont inscrits dans le Contrat Territorial. Les actions engagées se déclinent au niveau des 5 sous-bassins identifiés (le canal de Haute Perche, le Falleron et le Dain, l’étier de Sallertaine, l’étier de la Taillée, l’Ile de Noirmoutier). Elles mettent en oeuvre les opérations nécessaires à la préservation et à l’amélioration de la fonctionnalité du réseau hydrographique. Il s’agit, par exemple, d’actions visant la restauration du lit des cours d’eau. L’objectif  est de tendre à l’horizon 2021 ou 2027, vers le « bon état » en cours d’eau (tel qu’il est défini dans le cadre de la Directive Cadre Européenne) ou le « bon potentiel » en marais. Sont dans un premier temps concernés les marais de Noirmoutier et les bassins versants des étiers de Sallertaine et de la Taillée (marais et bocage). Dans un second temps, par avenant, des actions concerneront les territoires de Haute Perche et du Falleron.

  • Lutter contre les espèces invasives

Les 5 sous-bassins de la baie de Bourgneuf (le canal de Haute perche, le Falleron et le Dain, l’étier de Sallertaine, l’étier de la Taillée, l’Ile de Noirmoutier) sont concernés par le développement de la jussie, l’herbe de la pampa, le baccharis… d’importants moyens sont mis en œuvre dans ce contrat pour tenter de limiter leur prolifération.

  • Animation, suivi et évaluation du contrat

L’Association pour le Développement du BassinVersant de la Baie de Bourgneuf est chargée d’assurer l’animation, le suivi administratif et financier ainsi que l’évaluation du contrat.

 


Lettre d'informations